Acouphènes, cancer, fibromyalgie, migraines, dépression, sclérose en plaques, troubles digestifs somatiques, …

Quand nous souffrons dans notre corps, il nous est difficile de nous concentrer sur autre choses et d’être heureux, non ?!

Cela parait évident à dire mais tellement plus difficile à vivre quand on est atteint dans sa propre chair et que notre corps ne nous procurent plus que de sensations de douleurs et de soucis.

La sophrologie n’est pas une simple technique de relaxation, c’est avant tout une méthode globale et cohérente qui renforce la volonté de vivre et d’exister !

L’objectif est d’accompagner les malades, de les aider à soulager leur douleur qu’elle soit physique, morale ou existentielle et de gérer les effets collatéraux que sont le stress, l’anxiété, l’insomnie, le désespoir ou la solitude.

Annonce d’un diagnostic, instauration des différents traitements médicaux ou chirurgicaux, suivi thérapeutique… le patient doit s’adapter à de nombreuses situations durant toutes les étapes de la maladie et des traitements.

Or, l’adaptation mobilise l’énergie et lorsque l’on est malade, il est commun d’en manquer, d’où l’importance de prendre particulièrement soin de soi.

La sophrologie est un accompagnement de la prise en charge médicale et aide à mieux accepter le traitement.

Elle est destinée aux personnes ayant subi des traitements, avec parfois des conséquences psychologiques et physiques importantes.

Les patients parfois ont besoin de temps pour « intégrer » la maladie, puis s’adapter aux traitements.

Par la suite, il est important que le patient reprenne contact avec son propre corps et se le réapproprie.

La sophrologie va agir à différents niveaux et va en particulier aider le patient à apprendre à respirer amplement pour gérer le stress, son anxiété.

La sophrologie permet de travailler sur les émotions, gérer la douleur et aide la personne à se concentrer sur des sensations positives.

Elle aide à porter un regard bienveillant sur le corps.

La personne peut porter attention sur ses organes en bonne santé.

Elle réalise que son corps n’est pas seulement source de maladie, voire de souffrance.

Différents gestes et exercices permettent au patient de se détendre puisque le relâchement s’effectue à l’état de relaxation.

Le patient se retrouve dans un état de conscience modifiée, le niveau sophro liminal qui se situe entre la veille et le sommeil.

La sophrologie peut aussi aider à préparer mentalement à un acte chirurgical.

La visualisation positive pratiquée durant une séance, encourage la détente et rassure la personne sur le bon déroulé de son opération.

Des exercices de sophrologie peuvent également apporter un soutien moral après l’intervention, dans l’objectif de mieux récupérer.

La personne visualise des images positives, des images de guérison par exemple.

Attention !
Suivre des séances de sophrologie ne doit pas se substituer à la prise en charge médicale. Il est important de bien suivre l’ensemble de ses traitements.

facebook youtube google